Un jour une photo

By / In BLOG, Une jour une photo / 8 387 Comments

Bonjour cher Canon EOS 1000D.

Ayant déménagé il y a peu de temps sur Toulouse, je vais me lancer dans l’expérience d’un jour une photo. Cette nouvelle catégorie vous permettra de découvrir en meme temps que moi certains coins de la ville rose ou de mon quotidien de freelance.

Chaque photo sera accompagnée d’un bon plan, d’un souvenir, ou d’une info historique sur la ville de Toulouse par exemple. Vous aurez la surprise chaque jour ! Les photos ne se ressembleront pas, le but étant de pouvoir traiter de sujets divers et variés au travers d’un visuel du quotidien.

Alors, commençons avec cette photo de fresque

J’ai pris cette photo hier après-midi, en me promenant le long du canal du midi. Balade totalement anodine et pourtant au loin, une artiste était en train de peindre tout un pan de mur dont la partie visible sur cette photo.

L’artiste était accroupie sur un seau, le sourire aux lèvres, contente de pouvoir réaliser son œuvre, mais aussi de l’intérêt des nombreux passants se tenant debout derrière elle.

Son œuvre passe d’autant moins inaperçue, qu’elle est aux abords de la gare Matabiau. Le quartier étant relativement triste et banal, cette œuvre donne une claque au paysage, et relève la gaieté du quartier.

Tout cela montre que Toulouse reste une ville très culturelle, où de nombreux artistes street-art naissent. Comme l’a prouvé l’exposition Mister Freeze en septembre, Toulouse met régulièrement en avant les artistes naissant au sein de sa ville.

Le street art ou l’art de la rue pour les peureux de l’anglicisme, est un art qui se développe de jours en jours et sous de multiples formes. Le seul mot d’ordre est  : lieu public.

Les valeurs du street art sont très fortes et les motivations de ces artistes qui les incitent à afficher leur art dans nos rues sont extrêmement variées. D’où la force de cet art. Les motivations peuvent regrouper l’activisme, un mécontentement face à X ou Y problème de la société actuelle. Cet art n’est autre qu’un moyen de diffuser un message à un large public car évidemment, accessible à tous. A contrario, le seul risque de cet art, selon moi, est la cible visée. Le street art étant accessible à tous, il peut toucher aussi bien des personnes concernées que non concernées.

Alors afin de toucher un maximum de public cible, les artistes ont recours à diverses techniques dans le but d’attirer au mieux l’oeil des passants. Parmi ses techniques, nous trouvons, par exemple :

  • le graffiti
  • le graffiti au pochoir
  • les projections vidéos
  • les affiches
  • le pastel

Qui utilise le street art ?

Le « street art » demeure une étiquette souvent utilisée par les artistes qui refusent de se fondre dans la masse. Ces derniers veulent détonner en affichant leurs visions politiques, leur mécontentement, ce qui les répugnent ou les font réagir, sans toutefois être associés à une forme d’art, un mouvement, un groupe particulier. Ces artistes sont en quelques sortes des réfractaires souhaitant performer sans aucune autorisation préalable, mais aussi sans tabous ni limite.

 

Et toi.., quelle est ton oeuvre street art favorite ?